Les différentes étapes de l’augmentation mammaire

Pour réaliser une chirurgie plastique, la patiente doit réaliser 2 consultations espacées de 15 jours minimum chez le chirurgien plastique. Une telle recommandation est primordiale puisque cela permet aux professionnels de santé de déterminer les objectifs et les attentes de la patiente. Des photographies médicales seront réalisées afin de déterminer les éventuels risques.

L’injection de l’anesthésie

La chirurgie esthétique sur https://www.rhinoplastie-ultrasonique.net/augmentation-mammaire/ est une opération qui se déroule en plusieurs étapes. Chacun d’entre ces derniers doit être respecté à la lettre afin d’augmenter les chances de réussite de cette chirurgie. L’une des étapes importantes du déroulement de l’opération reste l’injection de l’anesthésie. Dans la plupart des cas, les chirurgiens plasticiens font usage de l’anesthésie générale. Cela est particulièrement idéal lorsqu’il s’agit de la pose des prothèses mammaires. De plus, l’anesthésie générale figure parmi l’une des meilleures puisqu’elle est tolérée par la plupart des patientes désirant se faire opérer.

A lire également : Prendre soin de ses cheveux en hiver : les bons conseils à retenir

Par ailleurs, force est de constater que certains chirurgiens plastiques font usage de l’anesthésie locale. Il s’agit là également d’une solution tout à fait judicieuse. La seule différence à ce niveau réside dans le fait que cette substance permet de réduire considérablement les douleurs quelques jours après le déroulement de l’opération. Cependant, l’anesthésie locale est particulièrement requise lorsqu’il s’agit de petites augmentations mammaires. À ce niveau, elle peut être associée à une neuropaleptanagésie. Un tel choix est particulièrement privilégié par les chirurgiens plasticiens afin de faciliter rapidement la récupération de la patiente. Cette dernière peut parfaitement se retourner à la maison le même jour après l’opération.

L’hospitalisation à la clinique

L’augmentation mammaire est une opération qui doit se dérouler minutieusement étape par étape. Pour mener à bien cette intervention, les chirurgiens mettent en place un système de drainage aspiratif dans le but de réduire les risques d’atomes. La plupart d’entre ces professionnels de santé évitent tout drainage chirurgical postopératoire. Cela s’explique par le fait que les spécialistes jugent les risques d’hématomes mineurs.

A lire également : Maigrir efficacement : pourquoi opter pour un régime minceur ?

Toutefois, la mise en place d’un protocole antidouleur est particulièrement requise. Elle est accompagnée des relaxants musculaires qui sont injectés par voie intraveineuse. Ces différentes dispositions sont prises dans le but de réduire la douleur pendant le déroulement de l’opération. À la fin de l’opération, un pansement compressif est mis en place dans le but de garantir le soin de la patiente. 

Après le déroulement de l’opération, l’hospitalisation de la patiente est de 24h. Pour plus de sérénité qu’une personne proche doit accompagner son retour à domicile. Grâce au perfectionnement et à la modernisation des techniques, le retour à domicile peut parfaitement être fait le même jour, notamment après une surveillance rigoureuse à réaliser par le chirurgien plastique. Voilà les différentes étapes à suivre par ces professionnels de santé pour réussir l’augmentation mammaire.

CATEGORIES:

Actu