Avec 89 cas jusqu’à aujourd’hui (23 Mars 2020) en Tunisie et plus de 8000 personnes en quarantaine, l’état s’est mobilisé avec des mesures drastiques : limitation des transports entre les régions, confinement sanitaire, couvre-feu, campagnes de sensibilisation pour tenter de diminuer l’impact que pourrait avoir cette épidémie sur notre cher pays.

Le corps médical s’est mobilisé dès le premier jour : médecins, spécialistes, pharmacien.nes et étudiant.es en médecine portent main forte à l’Observatoire Tunisien des Maladies Nouvelles et Emergentes afin de diminuer l’impact de l’épidémie et surtout garantir un suivi assidu des cas suspects.

Les équipes mobilisées sensibilisent le grand publique sur les règles d’hygiène de base pour prévenir la contamination, répondre aux questions concernant le coronavirus sur le numéro vert (80101919)  ainsi que le suivi des personnes en confinement.

L’épidémie de COVID-19 a été déclarée une pandémie mondiale avec plus de 340 000 atteintes jusqu’à aujourd’hui. Toute personne étant en risque d’exposition, les personnes atteintes de maladies chroniques telles que le diabète sont d’autant plus vulnérables aux éventuelles complications dues au virus.

La Tunisie n’en est pas exempte. Un.e tunisien.ne sur cinq peut être atteint.e de diabète selon la dernière publication de l’Association Tunisienne d’Etude et de Recherche sur l’Athérosclérose (ATERA) en octobre 2019, ce qui représente une personne sur cinq pouvant développer une complication grave suite à l’atteinte par le COVID-19 ! Quand les personnes atteintes de diabètes contractent une infection virale, celle-ci peut être plus difficile à traiter en raison des fluctuations des taux de glycémie, et, éventuellement, de complications liées au diabète.

Au vu de la crise actuelle, la Fédération Internationale du Diabète met à la disposition de tout un chacun un ensemble de recommandations pour nous protéger mais surtout pour préserver la sécurité et la santé de nos proches vivant.es avec le diabète.

Que peuvent faire les personnes atteintes de diabète et leurs proches ? 

Pour les personnes atteintes de diabète, il est important de prendre des précautions pour prévenir une contamination par le virus dans la mesure du possible. Les recommandations largement promulguées au grand public sont doublement importantes pour les personnes atteintes de diabète ainsi que pour leurs proches.

  • Se laver les mains minutieusement et régulièrement.
  • Éviter de toucher son visage avant de s’être lavé et séché les mains.
  • Nettoyer et désinfecter les objets et surfaces touchés fréquemment.
  • Ne pas partager la nourriture, les lunettes, les serviettes, les outils, etc.
  • En cas de toux ou d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir, ou, le cas échéant, avec le pli du coude (jeter le mouchoir adéquatement après usage).
  • Éviter le contact avec les personnes présentant des symptômes respiratoires, tels que la toux.
  • Réfléchir à des changements pour se protéger soi-même ainsi que ses proches. Par exemple éviter des déplacements professionnels, éviter les grands rassemblements ou encore éviter les transports en commun.
  • En cas de maladie avec une présence de symptômes grippaux, rester chez soi.
Si vous êtes atteint.e de diabète, vous devez doubler de vigilance :
  • Apportez une attention toute particulière à votre contrôle glycémique.
  • Soyez préparé.es à une éventuelle contamination.
  • Assurez-vous de connaître tous les numéros utiles au cas où vous en auriez besoin.
  • Si vous présentez des symptômes grippaux (température élevée, toux, difficulté à respirer), veuillez contacter un.e professionnel.le de la santé ou le numéro 190. Si vous expectorez, cela peut être le signe d’une infection. Dans ce cas, il est essentiel de solliciter immédiatement une aide médicale ainsi qu’un traitement.
  • Toute infection a pour conséquence une élévation de votre taux de glycémie, et elle augmente votre besoin en fluides. Assurez-vous d’avoir à disposition une réserve suffisante d’eau.
  • Assurez-vous d’avoir à disposition une réserve suffisante des médicaments dont vous avez besoin. Réfléchissez à ce dont vous pourriez avoir besoin s’il fallait que vous restiez en quarantaine pendant quelques semaines.
  • Assurez-vous d’avoir à disposition une réserve suffisante de produits alimentaires.
  • Assurez-vous de pouvoir réagir rapidement et de façon adaptée si votre taux de glycémie venait à chuter de manière soudaine.
  • Si vous vivez seul.e, assurez-vous qu’une personne de confiance sache que vous êtes atteint.e de diabète. Vous pourriez avoir besoin d’assistance si vous tombiez malade.

NB : Cet article est rédigé en écriture inclusive et neutre avec l’emploi des pronoms épicènes. La rédaction épicène, l’écriture inclusive, le langage neutre ou le langage dit « non sexiste » ou « dégenré » sont l’ensemble des règles et des attentions graphiques et syntaxiques qui permettent d’éviter toute discrimination, basée sur le genre, supposée par le langage ou l’écriture. Notre utilisation de ce mode de rédaction vient de notre profonde conviction à TUNYD, du pouvoir des mots dans la lutte égalitaire.
Pour en savoir plus :
https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/initiative/manuel-decriture-inclusive/
https://www.unil.ch/egalite/files/live/sites/egalite/files/Egalite_UNIL/Publications%20et%20liens/Guide_mots_egalite_2018.pdf