Echmoun: en 2 mois des étudiants tunisiens ont formé 224 écoliers et lycéens aux premiers secours!

Echmoun: en 2 mois des étudiants tunisiens ont formé 224 écoliers et lycéens aux premiers secours!

Echmoun, en référence au Dieu phénicien de la guérison, est un projet de l'association Inno-Peace, qui vise à instaurer l’enseignement des premiers secours dans le système éducatif tunisien. Ils sont 20 jeunes tunisiens actifs, étudiants en médecine, pharmacie, économie, littérature, ingénierie, et sont tous formateurs aux premiers secours certifiés par le SAMU tunisien, mais aussi formés en pédagogie! Ils se sont tout simplement imposés le défi d'aller former les plus jeunes aux premiers secours, ces gestes simples dont la mise en oeuvre rapide peut sauver des vies! Oumayma Ben Othmane est étudiante en 3ème année de médecine à la faculté de médecine de Tunis et l'une des fondateurs de ce projet. Elle partage avec nos lecteurs son vécu pendant ces dernières semaines pendant lesquelles l'équipe Echmoun a enchainé depuis le 1er mars 2019 les formations aux premiers secours, dans un total de trois collèges et une école primaire, permettant ainsi de former un total de 224 élèves aux premiers secours. - La Rédaction

Admirez Ramzi: 10 ans, élève en école primaire, et secouriste!- Crédit vidéo: Echmoun

Ces trois dernières semaines étaient comme un rêve pour l'équipe Echmounienne. 

Ce fut fatiguant, stressant et intensif pour la majorité de l'équipe mais surtout passionnant et émouvant.

Après la première formation sur les premiers secours au lycée Sadiki dont ont bénéficiée 76 élèves,  4 autres  formations  ont pu voir  le jour dans  les établissements suivants :  Collège Hakim EL Kassar Hafsiya, Collège Louis Braille, Collège Abou Kacem el Chabbi et l'école primaire "Ali Douagi".  

Nous avons pu former au total 224 élèves, ainsi que quelques-uns de leurs enseignants.  Incroyable non?

Aujourd’hui, 224 élèves tunisiens disposent des connaissances de bases nécessaires en termes de premiers secours et sont conscients de leur importance. Encore, 224 élèves tunisiens savent reconnaître un danger, appeler le 190, évaluer l'état de conscience d'une victime et mieux encore prodiguer les premiers secours adaptés selon le cas !

Ces enfants, futur de la Tunisie, ont été initiés à la position latérale de sécurité, la réanimation cardio-pulmonaire ainsi qu'à la manœuvre de Heimlich et ont pu être évalués à la fin de la séance dans une ambiance détendue.

Les Echmouniens n'ont pas hésité aussi à corriger beaucoup d'idées reçues sur les premiers secours comme: mettre du dentifrice sur une brulure, boire du lait après ingestion de l'eau de Javel, mettre du café sur une plaie qui saigne… et à indiquer à nos élèves la bonne conduite à adopter.


Des guides sur les premiers secours en langue arabe, préparés avec beaucoup d'amour et contenant toutes informations nécessaires ont aussi été distribués dans nos collèges et écoles. Chaque élève pourra les trouver en consultant la bibliothèque de son établissement.

Comme chaque projet qui se vise constamment à évoluer, des formulaires d’évaluation ont été distribués à nos élèves afin de recueillir leurs remarques et suggestions par rapport aux formations. L’objectif est d’ajuster le contenu délivré dans nos futures formations aux attentes des élèves mais surtout de recueillir des statistiques qui nous aiderons dans le plaidoyer pour notre rêve ultime : Instaurer l'enseignement des premier secours dans le systèmes éducatif Tunisien  et offrir à chaque citoyen la possibilité d'être un secouriste.  Dans cet engagement nous nous inspirons de la devise anglaise «Because Learning First aid is a right», qui veut dire « Parce que savoir secourir est un droit » et non un luxe !

Nous sommes une vingtaine de membres dévoués et passionnés, qui avançons chaque jour contre vents et marées pour rendre ce rêve possible, et y réussir. Toutefois nous n'allons surtout pas nous arrêter là, nous comptons continuer à mettre des sourires sur les visages de ces enfants et former les futurs citoyens secouristes du futur.


 


Notre but ultime étant "le plaidoyer pour l'intégration des premiers secours dans l'éducation tunisienne", Echmoun va aussi se déplacer durant l’été, mais cette fois ci avec une cible un peu différente : Les associations, les clubs, et tout organisme relié aux jeunes et à l'enfant qui aurait besoin de nous et partageraient nos convictions.  

Pour conclure, Echmoun avance certes à pas lents mais à pas sûrs. Avoir plus d’impact et être un acteur pionnier du changement est notre raison d’être, nous y travaillerons encore.

Suivez-nous, nous vous démontrerons que le miracle peut aussi être tunisien !