Co-auteurs: Skander Slim & Salim Khrouf

Aujourd’hui nous vous parlerons d’un projet venu d’Italie nommé « Progetto Martina » (Projet Martina). Initié par le ‘Lions Club-District Italie’, ce projet a été exporté vers plusieurs pays d’Europe pour enfin atterrir en Tunisie et être repris par le ‘Lions Club Tunis Doyen’ en Janvier 2018.  Le concept est simple : en une heure de temps, sensibiliser les étudiants sur la prévention du cancer.

 


 

Martina était une jeune italienne de 28 ans décédée en 2003 d’un cancer du sein. Durant sa lutte contre la maladie, elle ne cessait de dire « Parlez aux jeunes, informez les, éduquez les » ne cautionnant pas le fait que les jeunes ne soient pas bien informés et pas assez sensibilisés sur les cancers.
En mémoire de Martina, et fidèle à ses souhaits, ce projet a pour but de sensibiliser les étudiants aux facteurs de risque et à la prévention des cancers ainsi qu’à l’adoption d’un mode de vie plus sain (arrêt du tabac, alimentation plus saine, exercice physique…). – Crédit photo: Progetto Martina

Depuis un an et demi, l’équipe a parcouru plus d’une dizaine de foyers universitaires (Filles et Garçons) de la ville de Tunis et a réussi à sensibiliser près de cinq cents jeunes femmes et hommes aux facteurs de risque et à l’importance du dépistage de trois cancers : le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer du poumon.

Pour mener à bien son projet, le Lions Club Tunis Doyen a fait appel à une escouade de cinq médecins bénévoles, Dr. Mohamed Khrouf (Médecin Gynécologue), Dr. Ahmed Skhiri (Médecin Gynécologue) et trois jeunes médecins issus de l’Institut Salah Azaiez de cancérologie de Tunis, M. Selim Khrouf (Résident en Oncologie Médicale), M. Skander Slim (Résident en Chirurgie Oncologique) et Dr Rim Batti (Médecin oncologue médical).

Le pari semblait risqué : à 19h pétantes, arriver à captiver chaque fois une salle d’étudiants pour leur parler de cancer. Très réjouissant après une longue journée à la faculté ! Pourtant, depuis un an et demi, l’équipe a parcouru plus d’une dizaine de foyers universitaires (Filles et Garçons) de la ville de Tunis et a réussi à sensibiliser près de cinq cents jeunes femmes et hommes aux facteurs de risque et à l’importance du dépistage de trois cancers : le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer du poumon. La mayonnaise a pris et le pari est tenu.

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Slider image

Une jauge d’efficacité : des fiches d’évaluation des connaissances sont distribuées au début de chaque présentation comportant trois questions sur trois messages clés, les mêmes avant et après la séance. L’objectif est d’évaluer le niveau de connaissance des étudiant(e)s à 19h et permettre de dire, si à 20h le message est bien passé. Les résultats sont là plus que satisfaisants !

Le projet Martina est appelé à continuer à la prochaine rentrée universitaire et une collaboration avec la Société Tunisienne d’Oncologie Médicale (STOM) a été signée pour l’étendre au-delà de Tunis.

 

Résident en Chirurgie Carcinologique
Institut Salah Azaiez Tunis