Aussi tordu que le titre puisse être, le contenu n’en serait pas moins gênant. Bien entendu ce n’est pas un cours de métaphysique que je vous fais ni une leçon sur les procédés lexicaux. Je désire juste partager mon quotidien, et surtout ma frustration en tant qu’étudiante à la bibliothèque de la faculté de médecine de Tunis. Oui ! Non pas à la fac, mais à la bibliothèque de fac.  

Escaliers ramenant à la bibliothèque de la faculté de médecine de Tunis – Crédit photo: Rédaction TUNYD

Et si nous revenons sur les bases…  C’est quoi une bibliothèque, déjà ?

Entre autres dictionnaires, Larousse nous propose une définition simple et claire disant qu’une bibliothèque est un local ou édifice destiné à recevoir une collection de livres ou documents pouvant être empruntés ou consultés sur place. À en élargir les horizons… Les bibliothèques de nos jours peuvent proposer d’autres activités comme, par exemple, emprunter des CDs, regarder des films ou écouter de la musique. D’autres encore iraient plus loin, comme dans un article de “What’s Next Top trends” dont l’auteur nous relate sa vision assez particulière des activités qu’il estime pouvoir faire dans une bibliothèque à savoir l’emprunt de jouets, jouer avec une imprimante 3D, faire un don d’habits et plein d’autres idées tout autant surprenantes.


Revenons à nos moutons… Que se passe-t-il, réellement, à la bibliothèque de la FMT?

Difficile de le dire, puisqu’entre les personnes qui se racontent leurs vies au chevet de chaque fenêtre, ceux criant au téléphone qu’il n’y a pas de couverture réseau, les autres fumant leur nicotine à nous arracher le souffle, et les intrus de tout établissement imaginable, certains peinent à se concentrer sur leurs interminables cours avec la chaleur et les mauvaises odeurs. Une atmosphère de plus en plus irritante, sans parler de la pénurie de chaises (qui sont d’ailleurs souvent réservées pour des fantômes qui ne reviennent jamais). Un challenge quotidien auquel un FMTien fait face, un duo d’enfer: le parking et la bibliothèque !

Affiche à l’entrée de la bibliothèque de la FMT – Crédit photo: Rédaction TUNYD

Le comité bibliothèque ?

Face à autant d’incivilité, un groupe d’étudiants a pris l’initiative de fonder, en 2018, un comité bibliothèque qui n’est autre qu’une réaction légitime face à une ambiance faite pour tout sauf étudier. Syrine Boudriga, cofondatrice, nous fait part de son inquiétude face à l’indifférence des étudiants au règlement interne établi par le comité en question, elle avoue également avoir passé ainsi que les autres membres plus de deux semestres à veiller sur l’instauration du respect de cette charte, le plus souvent en vain. « Il n’est pas possible d’étudier et faire taire les gens en même temps. » nous explique-t-elle.  Une inquiétude justifiée et partagée.

Il n’est pas possible d’étudier et faire taire les gens en même temps… C’est absurde! 300 places pour 2500 étudiants ! Ce ne sont pas les solutions qui manquent, c’est plutôt l’adhésion de tout le monde au respect de l’autre, et du cadre. – Syrine Boudrigua, Cofondatrice du Comité bibliothèque

Extrait du règlement interne de la bibliothèque – Crédit photo: Documentation officielle de la Faculté de médecine de Tunis

Des alternatives ?

Toujours de par son expérience, Boudriga aurait plusieurs solutions à proposer  dont l’aménagement davantage d’espace pour étudier, « C’est absurde 300 places pour 2500 étudiants ! » et l’accès par carte : une sorte d’abonnement dont les frais seront ajoutés à ceux de l’inscription. Ainsi, toute enfreinte au règlement interne exposera au retrait de la carte et donc l’interdiction de l’accès à la personne en question. Toujours selon Boudriga: « Ce ne sont pas les solutions qui manquent, ajoute-t-elle, c’est plutôt l’adhésion de tout le monde au respect de l’autre, et du cadre. » 

Une réflexion parmi d’autres…   

 

Étudiante à la Faculté de médecine de Tunis

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Nesrine Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Nesrine
Invité
Nesrine

Les alternatives seraient de nous faire profiter de cette spacieuse faculté en nous donnant l’accès aux salles fermées à 4 tours de clé, de l’espace inter biblio, espace sous-biblio, couloirs de la médiathèque au sous-sol, couloirs entre les L, grottes. Pourquoi nous contraindre de mettre une table et une chaise là où on trouve de la place? Pq toujours nous interdire d’emprunter une chaise aux mystérieux laboratoires aux nombreuses chaises inutiles, bien plus nombreuses que le personnel des laboratoire; Les chaises entassées derrière la cantine des professeurs qu’ils n’utilisent jamais? On aime nous compliquer la vie..